Découvrez comment se déroule une course hippique professionnelle

La course hippique professionnelle est devenue un jeu très populaire, surtout chez les parieurs. Mais avant de s’essayer au turf, savez-vous quels sont les différents types de courses ? Et quelles sont les règles qui régissent le déroulement d’une course hippique ?

Les règles de la course de galop

Appelée également course de plat, la course de galop a pour principe de faire concourir des chevaux sur une piste, et c’est celui qui passe en premier la ligne d’arrivée (le poteau d’arrivée) en galopant qui gagne la course. Lors de ce type de course professionnelle, le cheval numéro un a l’avantage d’avoir une meilleure place que ses concurrents sur la ligne de départ.

Si le cheval numéro un est donc avantagé, celui qui a gagné la course précédente sera quant à lui désavantagé en étant obligé de porter un poids supplémentaire. Le but est, selon les règles de déroulement de la course hippique, que cette dernière soit équitable.

Pour ce qui est de la longueur des pistes, les chevaux peuvent être obligés de parcourir entre 900 et 4.000 mètres en fonction du type de course. Mais les courses classiques ne dépassent généralement pas les 2.400 mètres.

Les règles de la course de trot

Le trot désigne une allure particulière du cheval qui se situe entre le pas et le galop. Ainsi, dans une course de trot, le cheval n’a pas le droit de galoper, c’est-à-dire de projeter en même temps ses jambes antérieures en avant et les deux autres en arrière, au risque de se faire disqualifier.

Il existe également d’autres types de fautes qui causent la disqualification, comme le traquenard et l’aubin qui sont appelés foulées irrégulières. Le premier désigne le fait de trotter avec les jambes avant et galoper avec les jambes arrière, tandis que le second désigne l’inverse de cela. Il est toutefois à noter que, selon les règles de déroulement de la course hippique, le cheval a droit de faire un maximum de 12 foulées irrégulières au départ et 10 autres durant le parcours, et cela sans se faire éliminer.

Enfin, sachez qu’il existe deux types de courses de trot, à savoir la course trot monté et la course de trot attelé. Cette dernière oblige le jockey à se placer dans un char à deux roues tiré par le cheval au lieu de monter directement sur ce dernier.

Les règles sur les paris hippiques

Il existe différentes façons de jouer aux courses hippiques, ou tout simplement plusieurs manières de parier. Le joueur peut choisir entre le tiercé qui consiste à trouver les 3 premiers arrivés de la course, le quarté plus (4 premiers arrivés), et le quinté plus (5 premiers arrivés). C’est ce dernier qui est le plus joué par les parieurs puisqu’il offre de nombreuses possibilités en termes de gain.

En pari hippique, il déconseillé de jouer avec de l’argent que l’on ne peut pas se permettre de perdre. Il faut bien réfléchir avant de se lancer, à éviter les paris complexes s’il le faut, et à bien gérer son capital au fur et à mesure.

Optez pour les repas préparés afin de simplifier l’alimentation de votre cheval
Quels sont éléments d’une bonne selle à cheval ?